PTB – Nouvelle gauche, vieille recette PDF

Son président est Léon Landini et son secrétaire national Georges Gastaud. Georges Hage, ancien doyen PTB – Nouvelle gauche, vieille recette PDF l’Assemblée nationale, en a été le président d’honneur jusqu’à sa mort en 2015. Le PRCF édite le mensuel Initiative communiste et une revue théorique, ÉtincelleS. Le PRCF, qui est un pôle de rassemblement des communistes, ne se définit pas comme un parti.


Depuis quelques année, le PTB – le PVDA en Flandre – défraie la chronique politique et médiatique. Le Parti du travail est parvenu à s’imposer comme un interlocuteur, désormais régulier, de la presse audiovisuelle et écrite, et a décroché des résultats d’estime aux élections fédérales de 2010 et aux scrutins communal et provincial de 2012.

Paradoxalement pourtant, le PTB – parti marxiste-léniniste et maoïste né dans les années 1960 – est tout sauf un nouveau parti.

C’est à la suite d’une grave crise interne, après les élections de mai 2003, que le PTB décide d’adopter une toute nouvelle stratégie de communication. Il s’agit désormais d’occulter les éléments qui « fâchent » – son identité marxiste-léniniste, sa proximité avec certains régimes, son projet révolutionnaire, sa piètre considération envers la démocratie représentative – et de ne présenter aux citoyens et aux médias que la « face lumineuse » du parti.

Fruit d’un long travail de recherche enrichi par les interviews de nouveaux et d’anciens militants, cet ouvrage présente l’histoire du PTB et de son réseau d’organisations, le contexte qui a présidé à sa naissance, et propose une analyse spécifique de ce parti dans sa période contemporaine.

Certains de ses adhérents sont donc par exemple également membres du PCF. Le PRCF est issu des organisations, groupes et militants opposés à la mutation opérée par la direction du PCF dans les années 1990. Ils contestent notamment à la participation gouvernementale au côté du PS ainsi que le refus de la direction du PCF de condamner le traité de Maastricht. Ils annoncent porter un second texte d’opposition à la direction du PCF lors du congrès, une première. Thérèse Hirzsberg ou encore l’ Appel des 500  animé, entre autres, par Rolande Perlican, Henri Martin et Maurice Lassalle.

Alors que la Gauche communiste reste au sein du PCF, Rolande Perlican le quitte pour fonder Communistes, ainsi que Thérèse Hirzsberg et l’Appel des 41. Henri Martin, Georges Hage, Léon Landini et Georges Gastaud. PCF ainsi que ceux des groupes moins importants. Ayant pour but de contribuer à faire renaitre un nouveau PCF,  franchement communiste  affirme son slogan, le positionnement du PRCF se définit par référence à une analyse politique de classes. Le PRCF qui est un pôle de rassemblement des communistes ne se définit pas comme un parti. Il déclare que son but est de créer la rupture révolutionnaire avec le capitalisme qui instaurera la dictature du prolétariat, d’abord dans le cadre national, puis dans tous les pays grâce à l’internationalisme prolétarien.

Ainsi, il dénonce en partie la rupture intervenue au 22e congrès, qui vit remplacer la dictature du prolétariat par le  socialisme à la française  et l’autogestion. Il estime vouloir voir renaître l’idée d’un  socialisme pour la France  dans les conditions d’aujourd’hui. Pour lui, la construction du socialisme en France doit être un processus dont chaque étape sera le résultat de la volonté de la majorité du peuple. D’un point de vue international, il se caractérise par une défense de principe des États s’étant revendiqués socialistes : ainsi, il refuse toute criminalisation de l’ expérience socialiste issue d’Octobre 1917  et défend le peuple cubain notamment dans ce qu’il appelle sa lutte contre l’impérialisme américain. En janvier 2006 a lieu la 1re Conférence Nationale du PRCF. PRCF adopte le texte  Un nouveau cours  en octobre 2006 et mentionne qu’il s’inscrit dans la logique de donner une image rénové du Pôle en étant clairement anti-sectaire et met en avant l’action pour l’unité des communistes opposés à la dérive du PCF, un rassemblement sur un « programme-candidat » des progressistes, en se dotant d’un projet novateur pour la France.

Le PRCF est une organisation participant pleinement aux Assises du Communisme en juin 2013 à Gemenos. PCF, plusieurs sections du PCF, le Rassemblement des Cercles Communistes, Rouges Vifs, etc. Le PRCF participe a la manifestation du 2 février 2013 en commémoration de la victoire de Stalingrad. Avec des dizaines de personnalités, communistes et non communistes, le PRCF lance à l’automne 2015 une campagne pour un referendum pour la sortie de l’Union européenne et de l’OTAN. En 2017, le PRCF participe a une Manifestation contre la répression des communistes en Pologne. Affiches anti-électorales du PRCF à Lille. La FNARC, prédécesseur du PRCF, a présenté des candidats aux élections législatives de 2002 ainsi qu’aux élections cantonales de 2004.