Qualité environnementale des bâtiments : Manuel à l’usage de la maîtrise d’ouvrage et des acteurs du bâtiment PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Tous ces dispositifs, récents dans qualité environnementale des bâtiments : Manuel à l’usage de la maîtrise d’ouvrage et des acteurs du bâtiment PDF’histoire de l’espèce humaine, consommaient une énergie considérable à leurs débuts en raison d’un rendement très faible.


La recherche d’une HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE des bâtiments à construire ou réhabiliter passe d’abord par une volonté : celle du maître de l’ouvrage. Lui seul en effet est à même de définir, hiérarchiser, puis exiger et vérifier les qualités attendues de son bâtiment. Le présent manuel lui est destiné, ainsi bien entendu qu’à l’ensemble des acteurs de la construction car la qualité environnementale est aussi leur affaire programmiste, architecte, bureau d’études, entreprise… Il existe en effet peu de littérature sur la pratique multicritères de management de projet qu’est l’approche dite de HAUTE QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE, ou HQE. Ce document a pour ambition de constituer un outil de référence et de dialogue entre les divers intervenants d’une opération. Il doit accompagner le maître d’ouvrage et ses assistants éventuels tout au long de l’opération. Pour en faciliter l’utilisation, il est organisé de la façon suivante : un premier tiers en constitue le corps, organisé lui même en trois parties : Enjeux et préoccupations ; Phases opérationnelles ; Stratégies de conception. Le reste de l’ouvrage est constitué de cinquante fiches thématiques, auxquelles renvoient fréquemment les chapitres précédents, chacune représentant une courte monographie sur un sujet précis. Leur structure homogène permet de retrouver aisément les informations recherchées. Des références pratiques et réglementaires utiles accompagnent chaque fiche.

L’objectif de la  société à 2 000 watts  est de diviser par trois la consommation énergétique moyenne par personne en Europe occidentale. De ces 2 000 W, seuls 500 devraient provenir de sources d’énergie non renouvelables, le reste de sources renouvelables. MDE, si l’objectif ultime était le profit financier. Repérer et éliminer les pertes d’énergie. Préférer la douche au bain et diminuer la quantité d’eau chaude d’une douche en réduisant la température au strict nécessaire, en utilisant un pommeau de douche économique et en réduisant le temps passé sous la douche. Toutes les économies décrites ci-dessus pour des entreprises sont transposables pour les particuliers.

Il existe différents types de travaux de constructions ou réhabilitation écologiques pour un bâtiment et favorisant les économies d’énergie. Ceux-ci sont généralement utilisés dans le cadre de bâtiments basse consommation. Ils se distinguent en deux types : les travaux permettant d’effectuer des économies d’énergies, et les travaux utilisant les énergies renouvelables. Travaux d’isolation  La majorité des déperditions thermiques d’une maison est la conséquence d’une isolation de mauvaise qualité. Il est donc plus qu’important de posséder une isolation de qualité. Bien que les éoliennes soient régulièrement utilisées à des fins de production à grande échelle, la popularité de l’éolienne à petite échelle est grandissante.

Elle peut être installée sur un toit ou bien dans un jardin. Ses dimensions sont évidemment moindres comparées à celles utilisées par les producteurs d’électricité. Le BEPOS ou Bâtiment à énergie positive se développe progressivement. Pompe à chaleur  Les trois éléments que sont l’air, le sol et l’eau contiennent beaucoup d’énergie sous forme de « calories ». Le principe de la pompe à chaleur est de puiser les calories contenues dans ces éléments afin de diffuser de l’air chaud ou froid dans un bâtiment ou bien pour chauffer de l’eau sanitaire.

Toiture végétalisée  La pose de végétaux sur le toit d’un bâtiment à plusieurs effets. Non seulement il permet une isolation du toit des plus naturelles, mais aussi il améliore l’étanchéité du bâtiment. Pour l’environnement, cela permet d’absorber du dioxyde de carbone. Plusieurs types de toitures végétalisées sont réalisables : toitures végétalisées intensives, semi-intensives, et extensives. Facteur 4, en complément d’un gros effort sur les diminutions de consommation énergétique dans les autres secteurs. Des difficultés se posent avec les périmètres de protection nombreux dans les villes anciennes, qui interdisent ou freinent fortement l’isolation par l’extérieur. Pour inciter les résidents à consommer moins de chauffage, l’Europe a rendu obligatoire — dans certains États membres — l’utilisation de Répartiteur de frais de chauffage.

D’après le Conseil d’Etat, il est impossible d’imposer une obligation de réduction des consommations énergétiques d’ici 2020 étant donné qu’un délai de 5 ans est prévu entre la publication du décret et son entrée en vigueur. De plus, la jurisprudence a dénoncé un manque d’information indispensable aux professionnels concernés afin d’engager des travaux puisque l’arrêté n’a pas été publié. Un propriétaire peut mutualiser son obligation de résultat sur l’ensemble d’un patrimoine. Les occupants doivent être sensibilisés au thème des économies d’énergie.

Un observatoire est prévu par le décret de 2017. Pour les systèmes de préchauffage d’air par des fumées, sur les fours de distillation, on peut rentabiliser les investissements en moins de deux ans. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Pour les équipements industriels existants, une analyse minutieuse doit identifier les  sources  c’est-à-dire les flux qui permettent de récupérer de l’énergie inexploitée et à l’opposé identifier les  puits  c’est-à-dire des flux qui permettent de réinjecter l’énergie ainsi récupérée sur les sources à la place des énergies primaires en général fossiles. Articles détaillés : Informatique et développement durable et Informatique verte.

Les professionnels de l’informatique se sont rendu compte que les centres de traitement de données consommaient de plus en plus d’énergie, essentiellement de l’électricité. Les transports sur rail offrent une très bonne efficacité énergétique, meilleure que celle des transports routiers ou aériens. Article connexe : efficacité énergétique dans les transports. POPE, établit les économies d’énergie comme la priorité absolue de la politique énergétique française. Mais se méfier de la baisse de la fiabilité d’un appareil électronique que l’on allume et éteint plusieurs fois par jour.

D’où risque de bouchons supplémentaires, et donc de pollution! Les économies d’énergie, ministère du Développement durable français. Diagnostique DPE, sur le site dpe-diagnostic-performance-energetique. Le Monde, 5 juin 2008, page 19. NB : L’article ne précise pas s’ils s’agit de l’électricité totale consommée par les ordinateurs ou seulement en phase d’inactivité.