Quark Down: Quark, Particule élémentaire, Physique des particules, Fermion, Charge électrique, Modèle standard (physique des particules), Proton, Antimatière PDF

En physique des particules, une particule élémentaire, ou particule fondamentale, quark Down: Quark, Particule élémentaire, Physique des particules, Fermion, Charge électrique, Modèle standard (physique des particules), Proton, Antimatière PDF une particule dont on ne connaît pas la composition : on ne sait pas si elle est constituée d’autres particules plus petites. L’existence même de l’atome a été controversée jusqu’en 1910 : les physiciens de l’époque voyaient les molécules comme des illusions mathématiques et la matière uniquement composée d’énergie.


Ce contenu est une compilation d’articles de l’encyclopédie libre Wikipedia. Le quark down (parfois appelé quark bas, mais la terminologie anglophone est la plus couramment rencontrée, souvent abrégé en quark d) est un quark, une particule élémentaire de la physique des particules. Comme tous les quarks, le quark down est un fermion. Il s »agit d »un quark de 1re génération possédant une charge électrique de -â…“ e, le deuxième quark le plus léger avec une masse comprise entre 4 et 8 MeV.c-2. Selon le modèle standard, il forme avec le quark up les nucléons ; le proton contient un quark down et deux quarks up, tandis que le neutron contient deux quarks down et un quark up.

Les fermions élémentaires ont un spin demi-entier et obéissent à la statistique de Fermi-Dirac et au principe d’exclusion de Pauli : ils constituent la matière baryonique. Les douze fermions décrits par le modèle standard sont classés en trois générations, c’est-à-dire en trois quadruplets de particules dont les termes correspondants sont de masse croissante d’une génération à la suivante. Les Grecs de l’Antiquité, dont Démocrite, ont introduit le mot  atome , qui signifie  indivisible , pour nommer les constituants fondamentaux de la matière. Dans les années 1930, les scientifiques pensaient que les électrons, les protons et les neutrons étaient véritablement indivisibles. On les désigna alors comme  particules élémentaires . Pour étudier l’interaction des neutrons et des protons dans le noyau atomique, on les fait entrer en collision dans un accélérateur de particules. Jusqu’ici, aucune sous-structure n’a été découverte aux quarks ni aux électrons.

Ce sont donc les nouvelles particules élémentaires. L’observation des collisions de particules, composites et souvent instables, a permis aux physiciens de déduire l’existence de nouvelles particules élémentaires. La description des composants de base de la nature et de leurs interactions est décrite dans la théorie physique appelée le  modèle standard  des particules. Les fermions élémentaires pouvaient être classés en trois familles.