Réconciliation française : « Notre défi du vivre ensemble » PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Pour cet article, elle désigne dans les régions méditerranéennes la vengeance d’un meurtre ou d’une simple offense qui implique tous les parents et engendre l’affrontement de deux familles sur une réconciliation française : « Notre défi du vivre ensemble » PDF période.


Comment vivre ensemble dans une société à vif? Toutes ces questions, Mohammed Chirani se les pose comme tout le monde mais les vit avec une exceptionnelle singularité. Une enfance heureuse en famille dans un wagon mobile de la SNCF et au milieu des paysages variés de la campagne française : son père est chargé de la maintenance des voies ferrées ! Une adolescence dans l’Algérie des années 1990, pays de ses ancêtres qu’il découvre et traverse entre islam politique et peur au ventre, face à la guerre civile, qui éclate et déchire la société. De retour en France, il développe une aversion profonde à l’égard de l’intégrisme et retrouve espoir dans les études. Il est admis à Sciences-Po Paris où s’ouvre à lui un tout autre univers : syndicalisme étudiant, dialogue interreligieux et politique, nuits parisiennes. Après un passage au quai d’Orsay, il est devenu délégué du préfet, se portant volontaire pour s’occuper de ces banlieues qui bouillonnent, pour le pire mais aussi pour le meilleur. Lire le récit de Mohammed Chirani, c’est aussi découvrir quelques pages insoupçonnées du roman français en train de se faire.

La domination doit être comprise au travers d’une structure familiale au sens large, qui porte le nom de clan ou de tribu, et qui réunit plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines de personnes affiliées, redevables ou employées. Elles peuvent mobiliser de véritables bandes aptes à organiser la vengeance et à s’assurer de complicités pour échapper à une arrestation. Le cas de figure existe en Haute Albanie. La vendetta s’y déroule de tribu à tribu et entraîne de véritables guerres, obstacles à toute circulation d’un territoire à un autre. En cas de résistance du responsable, les vexations pleuvent.

La perte de l’honneur est assimilée à la perte de la vie et celui qui ne se venge pas subit des humiliations destinées à lui rendre l’existence impossible. La vendetta est également un outil de domination politique, que ce soit sur un village ou sur un territoire beaucoup plus étendu. L’objectif est toujours le même : éliminer l’adversaire, alimenter les motivations de la vendetta, pour permettre de souder le clan. Les exemples sont nombreux, y compris dans la littérature et notamment dans Colomba de Mérimée où le conflit entre deux familles corses, les Barricini et les Della Rebbia, recoupe une opposition politique entre conservateurs royalistes et bonapartistes. Un des enjeux est le pouvoir sur le village au travers de la mairie. Pour éliminer un adversaire politique en l’obligeant à se retirer de la scène publique, le recours à la vendetta s’est révélé très efficace. Non limitée dans le temps, elle permet d’aboutir à l’élimination physique de l’adversaire au nom de l’honneur.