Réponse a une analyse des ouvrages de MM. Jourdan. Revue médicale PDF

Tout d’abord je vous fais part d’un message que j’ai reçu ces derniers temps réponse a une analyse des ouvrages de MM. Jourdan. Revue médicale PDF qui peut intéresser tous ceux qui font des recherches en microbiologie. On peut remarquer que la brosse à ongles n’est plus explicitée. Cette absence ne devrait pas faire plaisir notamment à M.


Réponse a une analyse des ouvrages de MM. Jourdan, Richond et Devergie insérée dans la « Revue médicale » (janvier 1827), et signée Beaude
Date de l’édition originale : 1827

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Un certain nombre d’établissement neufs installent un poste de lavage des mains dans la laverie, c’est un plus mais au regard du texte réglementaire, on ne peut l’exiger dans la laverie puisqu’on n’y prépare pas des denrées. Par contre, on peut être amené à installer plusieurs lave-mains dans différents locaux d’une cuisine. Concernant la commande non manuelle, on trouve encore actuellement un certain nombre de commande au coude qui ne sont vraiment pas pratiques à « manipuler » au coude. L’arrêté prévoit du savon mais ne précise pas « bactéricide » ou « antibactérien ». Concernant les « essuie-mains hygiéniques », il me semble que dans la pratique on trouve les distributeurs d’essuie-mains à usage unique. Apparemment les rouleaux tissus rétractables et les souffleurs à air chaud ne sont pas indiqués. Sur ce point, je suis sûr qu’il y a des opinions divergentes en fonction des spécialistes entre ceux qui interdiraient carrément ces équipements et ceux qui les déconseilleraient.

Meilleures salutations et merci à M. SEVRIN de NOVOREST pour son communiqué de presse. I am writing to ask for your help. We would like your help in improving it.

The Microbiology Network is intended to serve as a means to encourage communication within the microbiology and biotechnology community. This is accomplished by active promotion of microbiology-related user’s groups on the WWW, mail lists, forums, and file libraries. Thank you for your consideration of this request. Mais le personnel peut avoir à manipuler de la vaisselle propre après avoir manipulé de la vaisselle sale et des déchets. Je partage totalement cet avis, surtout que le personnel travaillant en laverie à de fortes potentialités de se salir les mains pendant son travail et de ce fait la présence de tels équipements s’avère nécessaire.

Cependant, j’ai vu récemment une petite cuisine satellite reçevant des plats en liaison froide de l’extérieur et qui était équipée d’un lave-mains dans l’office de réchauffage et d’un lave-mains de l’autre côté du mur dans le local-laverie. Je me pose effectivement la même question de l’exception française, pour les commandes non manuelles comme pour l’interdiction de la congélation. Mais ça ne retire pas la validité de cette exception, car ce n’est pas parce-qu’on est seul à le faire que c’est obligatoirement non valable. Concernant les commandes non manuelles notamment dans les sanitaires, on peut souvent trouver des systèmes à bouton poussoir dans lesquels l’eau s’écoule un certain temps après la pression. On peut dire que c’est à commande manuelle, puisque l’on touche la commande.

Mais c’est certainement mieux que le robinet classique. Cependant, on risque de rajouter la pollution des personnes précédentes lorsqu’on appuie sur le bouton. Il serait également intéressant d’avoir des données scientifiques sur la plus grande efficacité de l’eau chaude par rapport à l’eau froide pour le lavage des mains, ce-ci pour aller dans le sens de réglementation qui préconise l’eau chaude. J’imagine que le savon antibactérien est plus efficace à une certaine température. Une question concernant les prélèvements effectués sur les mains du personnel en agro-alimentaire. 1- Quel type de matériel de prélèvement utilisez-vous? Ma question est en fait de savoir si dans le cas d’une analyse réalisée après lavage, il est pertinent de faire planter les ongles dans la gélose pour recherche de flore totale et de recherche de coli.

Sachant que dans la gélose flore totale on retrouve des germes dans la majorité des cas. Si cela intéresse certains, je suis près à recevoir directement leurs réponses et en faire une synthèse sur la liste. 1- Quel type de matériel de prélèvement utilisés-vous? Sacant que dans la gélose flore totale on retrouve des germes dans la majorité des cas. Quel est le but de ces prélèvements ? Si c’est à but pédagogique pour une démo bactério OK. Mais le plus souvent, il s’agit de pressions psychologiques sur le personnel et la, je dis stop !

Je trouve que c’est jouer avec l’incompétence technique des opérateurs. Cette forme de « flicage » est très mal perçue et la motivation du personnel dans le système hygiène et qualité de l’entreprise s’en trouve très affaiblie. Je pense aussi que l’on doit pouvoir assez facilement trouver des bacteries quand on en cherche mais je ne crois pas que le  » flicage  » soit le principal souci. Le systeme de prelevement a le merite d’amener un resultat assez vite et surtout de faire la preuve au personnel d’un bon ou d’un mauvais nettoyage de ses mains. Pour avoir ete sur le terrain je sais qu’une telle demo est tres formatrice dans la mesure ou elle ne laisse plus place a aucune contestation de nos populations pas toujours convaincues de ce qu’on peut leur avancer? On doit bien sur ne porter aucune bague bracelet ou montre bracelet et tenir ses ongles au plus court.

J’espere que la synthese de David CARDINAL sera renseignee par le plus grand nombre car elle nous apportera une reponse tres constructive. Attention à l’effet du désinfectant si ce dernier est incorporé dans le savon et prendre soin d’incorporer un neutralisant dans la gélose. Je ne pense pas qu’il s’agisse de ce dont vous parlez mais enfin il faut bien se rendre à l’évidence qu’il existe une hygiène des mains et qu’elle doit être contrôlée. Les formes adaptées doivent donc être une incitation pour ne pas dire un encouragement au lavage fréquent des mains. Il a été constaté dans certains établissements que lors du passage du ou de la responsable hygiène, les opérateurs se précipitaient pour se laver les mains.