Réservé aux filles ! Un moment avec Dieu PDF

Cliquez pour suivre ou participer au débat. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Considérez le contenu de cet réservé aux filles ! Un moment avec Dieu PDF avec précaution.


Tous les livres de méditation commentent la Bible ; celui-ci aussi… mais pas seulement ! Chaque méditation comprend un verset-clé, une petite anecdote introduisant le message, un test personnel, quelques astuces de mise en pratique et des citations. Une manière ludique d’apprendre à pratiquer la foi. Peut aussi être utilisé en groupe en catéchèse.

L’éducation se définit comme les valeurs transmises par les parents. C’est notre culture mais aussi l’apprentissage pour vivre en communauté. Le mot éducation vient du verbe latin e-ducere, qui signifie  tirer de   extraire de   faire sortir de   conduire hors de . Plus généralement, l’éducation est le phénomène d’amener un individu à son plein développement et à son accomplissement.

Les garçons : apprennent à se tenir à cheval, à tirer à l’arc, à se servir du javelot. Les filles : Si les filles refusent l’entrainement, on leur apprendra au moins la théorie. De 10 à 13 ans, les enfants apprennent la lecture et l’écriture. 12-13 ans, les filles arrêtent l’école et restent dans la maison familiale pour apprendre avec leur mère à cuisiner, à s’occuper de la maison et à devenir de futures mères de famille.

Les garçons, eux, apprenaient à l’extérieur à combattre et protéger la ville pour devenir des guerriers. Les filles sont principalement destinées au mariage et à la maternité. Le Moyen Âge est dominé par une vision théocentrique. Cette période a été influencée par le christianisme et la doctrine s’inspirait directement du droit divin. Ainsi, les filles suivent une éducation surtout religieuse. Les curés, les moines et tout autre membre du clergé sont considérés comme des instructeurs.

Toutes les pratiques, les manières de penser, de se comporter et d’agir se reportent à Dieu. Dans les campagnes, les filles de paysans restent travailler à la ferme pour aider leurs parents. Elles sont moins exposées au danger du fait qu’elles exercent leurs tâches domestiques et agricoles autour du domicile, dans le poulailler, dans le jardin ou encore la cuisine. Parfois, elles vont travailler dans les champs. Les filles de milieu bourgeois apprennent avec leurs parents ou partent dans des couvents.