Réussir la mise en oeuvre de ma première stratégie PDF

La formation professionnelle en France : et si on en parlait ? La qualité de l’enseignement est-elle meilleure dans les écoles privées ? Au fond, il réussir la mise en oeuvre de ma première stratégie PDF’agit d’une question que de nombreuses familles se posent à un moment ou à un autre du parcours scolaire de leurs enfants. L’importance accrue du diplôme pour l’insertion professionnelle a renforcé la pression sur la réussite scolaire.


Il n’est pas d’activité sans stratégie. Qu’elle soit privée, publique ou associative, existante ou en voie de création, toute entité se doit en effet de définir tout à la fois les grands objectifs qui sont les siens et les moyens opérationnels pour les atteindre. De nombreuses raisons rendent, de plus en plus, ce travail préalable et permanent indispensable. Dans un contexte où coexistent l’exacerbation de la concurrence, la « professionnalisation » de la demande et l’affinement de la stratégie des différents acteurs présents sur un marché, la maturation des réflexions stratégiques s’avère essentielle. Cet ouvrage, s’appuyant à la fois sur l’expérience de l’auteur et sur de nombreux témoignages concrets, permettra, en posant les bonnes questions et en apportant des réponses pragmatiques, à tous les lecteurs de concevoir et mettre en œuvre victorieusement leur première stratégie.

D’un autre coté, les détracteurs du secteur privé argueront que le développement de ces écoles, tout comme la tendance à avoir recours plus systématiquement aux cours privés ne fera qu’accentuer les inégalités entre les milieux favorisés et défavorisés, inégalités déjà bien imprégnées dans les systèmes d’éducation, et notamment lorsque l’on analyse les performances de la France. La qualité de l’enseignement est-elle meilleure dans les établissements privés ? Ou d’autres facteurs entrent-ils en jeu ? Dans les pays de l’OCDE, les enseignements primaire et secondaire restent l’apanage du secteur public même si le secteur privé est plus développé en France par rapport à la moyenne OCDE.

L’offre d’enseignement privé prend différentes formes, depuis les institutions entièrement privées jusqu’aux écoles sous contrat avec l’État, en passant par les écoles gérées par les ONG ou par les communautés. Bien que l’on parle beaucoup des écoles privées ces derniers temps, les enseignements primaire et secondaire restent l’apanage du secteur public. De plus, la proportion d’élèves scolarisés dans les établissements privés a peu progressé depuis une dizaine d’année au sein des pays de l’OCDE. Australie, la Belgique, le Canada, le Chili, la Corée et le Royaume-Uni ont des proportions d’élèves scolarisés dans les établissements privés égales ou supérieures à la France.