Retables in situ, conservation et restauration : 11e journées d’études de la Section française de l’institut international de conservation PDF

Elle est un ancien siège épiscopal. Elle est considérée en France comme, entre autres, la capitale retables in situ, conservation et restauration : 11e journées d’études de la Section française de l’institut international de conservation PDF melon. La ville est située dans la vallée de la Durance, au pied de la colline Saint-Jacques qui domine la plaine environnante et fait face au Luberon à l’est et aux Alpilles au sud-ouest. Elle est traversée par le canal Saint-Julien.


La plaine alluvionnaire sur laquelle est construite l’agglomération s’inscrit dans la vallée de la Durance. La colline Saint-Jacques qui surplombe la ville et toute la vallée de la Durance est, comme une partie du Luberon et des Alpilles, un massif rocheux de calcaire urgonien. La commune est située dans la zone d’influence du climat méditerranéen. Les étés sont chauds et secs, liés à la remontée en latitude des anticyclones subtropicaux, entrecoupés d’épisodes orageux parfois violents.

Les précipitations sont peu fréquentes et la neige rare. Relevé météorologique de Cavaillon Mois jan. Pendant très longtemps, Cavaillon a été un point de franchissement par bac de la Durance, rivière dont le passage était dangereux, et possible par pont uniquement à Sisteron. Il y a deux ponts qui traversent la Durance et qui permettent la liaison entre le Vaucluse et le département des Bouches-du-Rhône. Cavaillon est situé à 774 km de Paris et 24 km d’Avignon.

La ville est desservie par une sortie de l’autoroute A7. Elle dispose d’une gare SNCF en centre-ville. De Cavaillon part une piste cyclable d’une centaine de kilomètres qui rejoint Forcalquier. Mais il faudra attendre 2020 pour que la route cyclable soit véritablement achevée et fluidifiée. En 2018, l’identité visuelle du logo du réseau et des couleurs des bus a changé. Vue de la gare routière de Cavaillon.

Vue de la voie de chemin de fer depuis la route départementale 90, en direction de Cavaillon. Le centre-ville est situé entre le massif du Petit Luberon et la colline Saint-Jacques, au pied de celle-ci. Vue de Cavaillon depuis la colline Saint-Jacques avec le Petit Luberon en fond, orientation plein est. Vue de Cavaillon depuis la colline Saint-Jacques avec les monts de Vaucluse en fond, orientation nord-est. La Place Gambetta a été refaite de la même façon que ce qu’elle était avant la Seconde Guerre mondiale avec une remise en valeur du buste de Gambetta qui repose sur un socle, l’ensemble étant conçu au-dessus d’une élévation en pierre. Des plantations de micocouliers, des fontaines sèches et un large espace piéton couronnent l’ensemble.

L’année 2013 voit aussi se rénover les avenues Victor-Basch, Pierre-Semard, Abel Sarnette, Maréchal-Joffre, de même que la place de la Gare qui est piétonnisée. Tout cela dans le cadre du nouveau plan de circulation. Vue du centre du hameau des Vignères. Les Vignères est un petit hameau situé au nord de la commune avec un maire-adjoint spécial qui lui est réservé.

Le hameau est très animé tout au long de l’année grâce au tissu associatif très actif. Le hameau était déjà habité au Moyen Âge et garde encore la présente d’une chapelle romane avec la Chapelle Notre-Dame des Vignères. La dénomination occitane de Cavaillon est Cavalhon. Le territoire de la commune a livré des indices d’occupation datant de la Préhistoire. Cavaillon doit son nom aux Cavares, une fédération de peuples gaulois qui habite la colline Saint-Jacques dans l’Antiquité. Des carrières situées au nord de celle-ci ont révélé des puits, des silos et des fosses sépulcrales.