Revue économique, N°2, Volume 64, mars : PDF

Les suites et séries sont des outils mathématiques très utilisés dans de nombreux domaines : algèbre, analyse, statistiques et probabilités, et même en physique. Revue économique, N°2, Volume 64, mars : PDF outils mathématiques sont simples à comprendre et à appréhender et ce cours va vous enseigner ce qu’il y a à savoir sur les suites et séries. Ce livre aborde l’apprentissage des différents fruits existants tous illustrés par une image. Le Berliner Pfannkuchen est une pâtisserie allemande consommée lors du carnaval.


Ce numéro s’organise autour de trois thèmes d’actualité. D’abord celui de la théorie du vote, illustré par la présentation d’une expérience menée durant l’élection présidentielle de 2012 et qui a consisté à tester deux modes de scrutin alternatifs, le vote par approbation et le vote par note. Ensuite, celui de la fiscalité, analysée dans un cadre économique â partir de la prise en compte des politiques environnementales et de la pollution. Enfin, celui de l’emploi, avec des contributions qui s’intéressent aux parcours individuels sur le marché du travail, et se concentrent, d’une part, sur les moyens de réduire les inégalités hommes-femmes grâce à la formation continue et, d’autre part, sur l’analyse des différences de mobilité entre individus au niveau européen.

La Wikimedia Foundation étant un hébergeur, elle ne saurait être tenue responsable des erreurs éventuelles contenues sur ce site. Chaque rédacteur est responsable de ses contributions. Vous pouvez toutefois en visualiser la source. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 5 mars 2018 à 19:50. Voyez les termes d’utilisation pour plus de détails.

Assemblée nationale a inscrit à son programme de travail, à la demande du groupe Les Républicains, une évaluation de l’action de l’État dans l’exercice de trois de ses missions centrales en Seine-Saint-Denis. C’est la première fois dans l’histoire parlementaire qu’une mission d’évaluation est réalisée sur un territoire donné. Il est en effet très vite apparu qu’une approche territorialisée de l’évaluation permet de rendre compte, de manière fine, des spécificités d’un territoire et de l’adéquation des moyens d’action de la puissance publique à ces mêmes spécificités. Les territoires, terreaux des politiques publiques, ont fait l’objet, sous tous les gouvernements successifs, de nombreux plans d’actions et de stratégies.

Le choix de la Seine-Saint-Denis pour cette première évaluation parlementaire territorialisée s’est imposé comme une évidence. Le département de la Seine-Saint-Denis est le seul territoire de France que l’on désigne plus volontiers par son identifiant numérologique que par son véritable nom : le 9-3. Comme si deux chiffres pouvaient résumer la complexité de ce territoire. Ce département, contrasté et si souvent stigmatisé, fait office de véritable laboratoire d’étude au regard de son dynamisme et de toutes les problématiques qu’il concentre, et des nombreux efforts impulsés par les politiques publiques pour y remédier. Les rapporteurs ont retenu trois politiques d’évaluation : l’éducation, la sécurité et la justice.

L’évaluation croisée de ces trois domaines d’intervention de l’État permet de faire un état des lieux sur un territoire donné des atouts et des failles de l’action publique propre à chaque politique publique, tout en en soulignant les problématiques communes et les propositions d’amélioration qui en découlent. Au regard de la complexité du territoire, de la vitesse à laquelle il évolue et de la nécessité d’en avoir une compréhension globale, le présent rapport ne peut néanmoins faire l’économie d’un examen des problématiques auxquelles la Seine-Saint-Denis est confrontée, en dehors de l’éducation, de la sécurité et de la justice. On ne trouvera donc pas dans ce rapport un bilan détaillé des trois politiques publiques précitées en Seine-Saint-Denis. L’objectif est tout autre : à travers trois politiques publiques en Seine-Saint-Denis, il s’agit en fait de s’interroger sur l’efficacité de l’action de l’État. Pour mener cette première évaluation territorialisée, les rapporteurs ont tenu à entendre un grand nombre d’acteurs de terrain, afin de récolter des témoignages concrets des forces et des faiblesses de l’action de l’État en Seine-Saint-Denis. 121 acteurs ont été auditionnés par les rapporteurs. Ces acteurs comprennent à la fois des responsables de terrain dans les trois domaines d’études, des anciens responsables, des chercheurs et des experts.