Saint-Laurent-sur-Mer : Histoire d’un village PDF

Cet article est une ébauche concernant une commune de la Vendée. Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page saint-Laurent-sur-Mer : Histoire d’un village PDF’aide à la rédaction d’un article de commune. La commune est située dans la Vendée à la limite des Deux-Sèvres et du département de Maine-et-Loire dans un triangle formé des 3 villes de Cholet, Les Herbiers et Bressuire, elle est traversée par la Sèvre nantaise.


Au cœur du bocage vendéen, à 10 km du Puy-du-Fou, Saint-Laurent-sur-Sèvre doit son nom de  ville sainte de la Vendée  à Louis-Marie Grignion de Montfort. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Une grande partie du territoire de la paroisse de Saint-Laurent constituait jadis une seigneurie portant ce nom. Le siège primitif de cette seigneurie devait se situer dans un manoir à l’emplacement du presbytère actuel. Mortagne posséda le domaine de Saint-Laurent en direct et jusqu’à la Révolution, laissant progressivement se dégrader le manoir.

Saint Laurent qui devint le presbytère après des travaux. D’autres fiefs existaient sur la paroisse : on retiendra la Grande Vergnaie, la Barbinière, la Maltière et la Barre. Une partie du territoire constituant la Grande Vergnaie se trouvait sur les marches Anjou-Poitou. Pour la partie poitevine, le possesseur devait rendre hommage au baron de Mortagne. Toutefois, les familles d’Espinasseau et Sapinaud de Bois-Huguet choisirent de s’y installer dans un château. Progressivement, à la faveur de mutations foncières, ils se constituèrent une propriété autour du vieux logis.

En 1893, le marquis Albert-Charles-François d’Aviau de Piolant y construisit un château dans le style néo-gothique en vogue à cette époque. Depuis le 22 mars 1835, le contour du territoire municipal n’a pas évolué. Article détaillé : Armorial des communes de la Vendée. Article connexe : Élections municipales de 2014 en Vendée. Article connexe : Histoire des maires de France. Les données manquantes sont à compléter.

L’évolution du nombre d’habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. La population de la commune est relativement âgée. Saint-Laurent possède une basilique abritant le tombeau de saint Louis Marie Grignon de Montfort, fondateur d’écoles charitables. L’institution privée catholique collège-lycée Saint-Gabriel a été fondée en 1838 par les frères du même nom.