Schumann, le poète PDF

Compositeur littéraire par excellence, Schumann et sa musique illustrent une composante du romantique passionné. Il est le mari de Clara Schumann, pianiste schumann, le poète PDF également compositrice. August Schumann se fit remarquer par la publication entre autres d’une série consacrée aux classiques anglais, français, italiens et espagnols en langue originale et en traduction.


Son fils Robert effectue sa scolarité dans une école privée puis au lycée de Zwickau, où il apprend le latin, le grec et le français. Il reçoit ses premiers cours de piano de l’organiste de la cathédrale, Johann Gottfried Kuntsch. Il participe à plusieurs concerts et commence à composer relativement tôt. Le psaume cent-cinquantième , composée en 1822. Leipzig, qui compte à l’époque 41 000 habitants, est la deuxième ville de Saxe après Dresde, la capitale.

C’est dans ces salons qu’il rencontrera le facteur de pianos Friedrich Wieck. Wieck, ambitieux et âpre au gain, avait mis au point une nouvelle méthode d’apprentissage du piano. Robert, qui a 18 ans, décide de devenir l’élève de Wieck et prend des cours de piano, d’harmonie et de contrepoint. Pâques 1829, il décide de s’installer à Heidelberg pour bénéficier de son climat culturel, et mettre de l’ordre dans ses études. Il en profite pour entreprendre, en août et septembre, un voyage en Suisse, mais aussi en Italie, destination obligée des intellectuels allemands de l’époque. Schumann emménage pour un temps chez son professeur. Bientôt, il se plaindra d’une paralysie de la main droite qui le contraindra à abandonner la carrière de virtuose, sans grands remords il est vrai.

La  paralysie  de Schumann n’a pas encore été tirée au clair. Le compositeur lui-même l’a attribuée à un appareil de son invention pour stimuler la dextérité. Par la suite, Schumann ne se servira pas de son index droit pour jouer au piano, et non du majeur ou de l’annulaire qui lui posaient des problèmes en 1830. Christel Mc Garten, à qui il donnera le surnom de  Charitas .

La syphilis serait-elle la cause de son déclin ultérieur, aboutissant au stade de paralysie générale? L’hypothèse a été maintes fois avancée, mais il faut la relativiser car, à l’époque, on ne faisait pas clairement la distinction entre les maladies vénériennes. Or, le chancre syphilitique est indolore. Il publie ses premières œuvres, pour piano : Variations sur le nom d’Abegg op.