Siècles, N° 28/2009 : Jeunesse et pouvoirs à l’époque contemporaine (XIXe-XXe siècles) PDF

Normales et records pour la siècles, N° 28/2009 : Jeunesse et pouvoirs à l’époque contemporaine (XIXe-XXe siècles) PDF 1981-2010 à la station météorologique de Châteauroux – Déols Mois jan. La commune dispose d’un échangeur sur l’A20 numéroté 18. La rue Ledru Rollin en 2014.


La rue Auclert Descottes en 2014. La rue Jean Jacques Rousseau en 2014. La Gare d’Argenton-sur-Creuse, sur la ligne des Aubrais – Orléans à Montauban-Ville-Bourbon dessert la commune. Les anciennes lignes de Port-de-Piles à Argenton-sur-Creuse et d’Argenton-sur-Creuse à La Chaussée la desservaient également. L’arrêt de bus Gare Routière en 2014. L’arrêt de bus  Gare Routière  en 2014.

La voie verte des Vallées en 2017. Le Minibus L’Aile Bleue à la gare routière en 2017. Un autocar TER Centre-Val de Loire à la gare routière, en 2016. Argenton est devenu Argenton-sur-Creuse en 1958.

Argenton-sur-Creuse a succédé à la cité gallo-romaine d’Argentomagus à Saint-Marcel. Durant le Moyen Âge, elle devient une place fortifiée sur la colline dominant la vallée. En 761, Pépin le Bref prend la ville fortifiée d’Argenton et son château au duc Waïfre. Elle le revendit en 1730, au duc Louis Ier d’Orléans, fils du Régent.

Argenton s’établit au pied de la forteresse, sur la rive gauche de la Creuse. Il reste aujourd’hui quelques vestiges de la Tour du Midi et de la Tour d’Héracle. Argenton fut chef-lieu du district d’Argenton de 1790 à 1795 le premier président du district ayant été Denis Robin de Scévole. La commune fut aussi rattachée du 27 décembre 1993 au 31 décembre 2016 à la communauté de communes du pays d’Argenton-sur-Creuse. Marguerite d’Angoulême, femme de lettres et duchesse de Berry, favorisa le renouvellement des idées.