Si mes mains pouvaient effeuiller… PDF

Origine Il existe deux origines à cette expression argotique datant de la deuxième moitié du XXe siècle. La seconde est proposée en 1984 dans le film « Si mes mains pouvaient effeuiller… PDF Ripoux » de Claude Zidi, selon lequel l’IGS laisse longuement mitonner ou mijoter le présumé coupable, comme on le ferait d’un bon boeuf aux carottes.


Rayonnant, aimé et inspiré, le poète Federico García Lorca, dont Dalí disait qu’il scintillait comme un diamant fou, chanta l’Andalousie, l’amour et la vie. Dans les années qui précèdent la guerre d’Espagne, l’éblouissement que ses poèmes causent déborde des frontières. Partout, ses pièces remportent des succès fabuleux ; aux lectures publiques organisées en l’honneur du poète, la jeunesse reprend en chœur ses vers ; le menu peuple les récite et les chante. Lorca ne symbolise pas l’Espagne, il incarne sa langue et son génie. Aucun autre artiste, depuis des siècles, n’a rencontré pareille unanimité. Aux premiers jours de la Guerre civile, Lorca sera assassiné par des franquistes. Il avait 38 ans.

Sans s’adresser à lui, en l’ignorant, pour qu’il puisse bien gamberger et soit mûr pour passer à table au moment de son interrogatoire, mais certainement pas pour y manger du boeuf aux carottes. Compléments La gendarmerie dispose aussi de ses boeuf-carottes, le BEC ou Bureau des Enquêtes et Contrôles. En clair, chez eux, il ne fait pas bon tomber sur un BEC. Cette traduction sera définitivement supprimé et ne peut pas être récupéré.

Ci-dessous vous trouverez des propositions de traduction soumises par notre communauté d’utilisateurs et non vérifiées par notre équipe. En étant enregistré, vous pourrez également en ajouter vous-même. Navait fait un gros nono, hier soir ? Peut-être navait mangé un peu trop de bœuf aux carottes et navait comme des ballonnements ? Fais encore gros nono ce matin avec tes petits neneuils bien fermés.