Stratégies pour écrire un récit imaginaire PDF

Ressources et documents en libre téléchargement à l’usage des enseignants et formateurs. Textes officiels et commentés : points à prendre en compte, questions posées, remarques. Des exemples d’activités et des temps différents à programmer selon stratégies pour écrire un récit imaginaire PDF compétences citées dans les programmes.


Un exemple de répartition des écrits sur le cycle 3, proposé par Laurent Gourvez, enseignant de CM à Plougonven. Document élaboré par Sylviane Cam, CPC Montbrison, à partir des documents présentés sur ce site. Document ayant servi de base aux ateliers reprenant une démarche en 5 points : lecture et analyse, activités de recherche, construction d’outils, organisation des séances, valorisation de l’écrit. Tableau proposant des exemples d’organisation en classe : du premier jet à la réécriture, rôle du maître. Analyse d’un exemple emprunté à Laurent Gourvez, enseignant de CM à Plougonven, et conseils pour la conception de cet outil.

Je raconte un moment fort des vacances de Noël. Travail élaboré avec les enseignants sur quelques types de textes en animation pédagogique. Exemples de résumés à partir d’oeuvres littéraires. Réflexions sur la démarche à adopter. Exemples d’activités portant sur la chronologie, la structuration du récit et l’enrichissement de l’arrière-plan du texte.

Mais si vous m’interrompez, lecteur, et si je m’interromps moi-même à tout coup, que deviendront les amours de Jacques ? Non, non, l’histoire du poète de Pondichéry. La digression est cependant une technique narrative éprouvée. Elle permet de dilater le récit, de ménager des pauses, de divertir ou d’ironiser, ou, enfin, d’insérer un commentaire de l’auteur. On pardonne les digressions quand elles sont courtes et à propos.

La digression est souvent introduite dans le texte principal par deux moyens. EX :  Mais ainsi que l’a dit, je crois, Robespierre, dans son style de glace ardente, recuit et congelé comme l’abstraction :  l’homme ne voit jamais l’homme sans plaisir! Deux types de digressions existent : la  digression rhétorique  d’une part et la  digression narrative  d’autre part. Quintilien déconseille par conséquent la digression trop longue, susceptible d’ennuyer l’auditoire et de lui faire oublier le sujet du discours.