Sur la feuille PDF

Un mille-feuille, ou millefeuille, est une pièce de pâtisserie faite de trois couches de pâte feuilletée et deux couches de crème pâtissière. Il aurait sur la feuille PDF créé par François Pierre de La Varenne, qui le décrit dans son Cuisinier françois en 1651.


Cependant, beaucoup de pâtissiers professionnels ne le font remonter qu’à 1867, où il fut proposé comme spécialité du célèbre pâtissier Adolphe Seugnot, alors installé 28, rue du Bac à Paris. Détail de la structure d’un mille feuille. Le nom français de cette pâtisserie fait référence au nombre élevé de feuillets de pâte qui composent chaque gâteau. Compte tenu de la méthode traditionnelle de préparation de la pâte feuilletée, en six étapes de pliages en trois, le mille-feuille comporte en réalité 729 paires de feuillets. Ce nom semble être lié à l’adjectif français  napolitain , la ville de Naples étant une des origines citées pour cette recette, l’identification au prénom Napoléon ayant été favorisée par la suite par les guerres napoléoniennes.

La graphie recommandée par les rectifications orthographiques de 1990 est celle sans trait d’union. Jouette ne donnent que la forme avec trait d’union. Académie  admet aussi l’orthographe millefeuille , mais son propos n’est que la marque du pluriel des composés de mille. Notons que l’orthographe du nom de la plante homonyme n’est pas traitée de la même façon par ces différents ouvrages. Société française de chimie, voir Compte-rendu.

La 4e édition ne donnait que cette dernière forme. Hanse, Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne, 1994. Thomas, Dictionnaire des difficultés de la langue française. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 11 novembre 2018 à 19:50. La feuille est, en morphologie végétale, l’organe spécialisé dans la photosynthèse chez les végétaux supérieurs.

Elle est insérée sur les tiges des plantes au niveau des nœuds. Pour accomplir son rôle, une feuille est généralement formée d’une lame plate et fine aérienne, le limbe, qui lui permet d’exposer à la lumière un maximum de surface. La feuillaison ou foliaison est un nom indénombrable qui désigne, pour les végétaux non persistants, l’apparition des feuilles, phase saisonnière concomitante au débourrement. Le pétiole peut être absent, la feuille est alors dite sessile.

Il peut parfois être ailé, ou muni à sa base de stipules plus ou moins développés. Au point d’insertion du pétiole et de la tige, se trouve un bourgeon axillaire. La feuille est dite simple si le limbe est entier, ou composée s’il est découpé en plusieurs petites feuilles : les folioles. Exemple de feuilles opposées chez le lamier pourpre.