Survivre à Auschwitz PDF

Photographie d’identité de Mengele prise en 1956. Auschwitz durant la Seconde Guerre mondiale. Né en Bavière, Mengele obtint des doctorats en anthropologie et en médecine à l’université de Munich avant de rejoindre le parti nazi en 1937 puis la SS en 1938. Bien qu’arrêté par les troupes américaines, il ne fut pas identifié comme criminel de guerre et il rejoignit l’Argentine en juillet survivre à Auschwitz PDF avec l’aide d’anciens SS.


Je pense que l’horreur absolue qui s’est trouvée symbolisée dans le mot Auschwitz n’est pas si ancienne puisqu’elle s’est déroulée voici un peu plus de six décennies seulement. Je pense que, quand bien même il y a eu d’autres actions d’horreur barbare sur la planète, celle-là nous concerne tout particulièrement parce qu’elle a eu lieu non pas sur une terre lointaine, très éloignée de l’Occident, mais ici, en Europe, là où est née la civilisation occidentale. Et je pense aussi que nous n’avons encore qu’à peine mesuré la dimension la plus vertigineuse de ce que signifie l’horreur la plus absolue, commise au cœur de l’Europe, par des Européens, au nom d’idées nées en Europe. On a parlé de repentance sur une multitude de sujets. On a parlé de la nécessité d’en finir avec la repentance. Il ne s’agit pas, là, de se repentir. Il s’agit de savoir et de garder vivant le souvenir de ce qu’on sait. Il s’agit aussi, je le dis, du caractère unique et incomparable de l’horreur absolue qui s’est trouvée symbolisée par le mot Auschwitz. Ce fut la seule tentative d’élimination totale, absolue, systématique de tout un peuple, la seule tentative à s’être trouvée planifiée, organisée administrativement par un appareil d’État entier, la seule à avoir été organisée industriellement dans un pays développé. Le Crime commis par des millions d’Européens au milieu du XXe siècle contre le peuple juif fait de l’antisémitisme bien davantage qu’une forme de racisme : une complicité de l’esprit avec le Crime le plus immonde à avoir été commis sur cette terre.

Josef Mengele est né le 16 mars 1911 à Guntzbourg dans le royaume de Bavière appartenant à l’Empire allemand. 1940 quelques mois après le début de la Seconde Guerre mondiale. En juin 1941, Mengele fut posté en Ukraine où il reçut la Croix de fer de 2e classe et en janvier 1942, il intégra la 5e Panzerdivision SS Wiking comme médecin au sein du bataillon SS-Pionier. Photographie d’une sélection des prisonniers pour les travaux forcés ou les chambres à gaz. Lorsqu’une épidémie de noma, une infection gangreneuse du visage, éclata dans le camp des Roms en 1943, Mengele mena des recherches pour en identifier la cause et développer un traitement. En réponse à une épidémie de typhus dans le camp des femmes, Mengele envoya les 600 juives d’un baraquement dans les chambres à gaz. Le bâtiment fut nettoyé et désinfecté et les occupantes d’un baraquement voisin furent lavées, épouillées et reçurent de nouveaux vêtements avant d’y être réinstallées.

Les expériences menées par Mengele sur les jumeaux incluaient des amputations inutiles, l’infection de l’un avec le typhus ou d’autres maladies et la transfusion sanguine entre les deux. Après avoir obtenu une copie de son acte de naissance via l’ambassade ouest-allemande en 1956, Mengele obtint un permis de séjour argentin sous son vrai nom. Argentine en septembre, Mengele commença à vivre sous son vrai nom et il fit venir Martha et son fils Karl Heinz un mois plus tard. Avec plusieurs autres médecins, il fut interrogé par la police en 1958 après la mort d’une adolescente des suites d’un avortement. Les chasseurs de nazis Simon Wiesenthal et Hermann Langbein rassemblèrent des témoignages sur ses activités durant la guerre et durant ses recherches, Langbein découvrit les papiers de divorces de Mengele qui indiquaient une adresse à Buenos Aires. Lors de son interrogatoire, Eichmann donna l’adresse d’une pension utilisée comme refuge par les fugitifs nazis, en Argentine.

La surveillance de la résidence ne permit pas de repérer Mengele ou les membres de sa famille et le postier indiqua que si ce dernier avait jusque récemment reçu du courrier sous son vrai nom à cette adresse, il avait depuis déménagé sans donner son nouveau lieu de résidence. Alors qu’elle avait fourni à Mengele les documents officiels sous son vrai nom en 1956, ce qui lui avait permis de régulariser sa situation en Argentine, l’Allemagne de l’Ouest offrit une récompense pour sa capture. La publication dans les médias de ses activités durant le conflit avec des photographies du fugitif poussèrent Mengele à déménager à nouveau en 1960. Mengele résida dans la ferme de Gerhard près de São Paulo avant de rejoindre un couple d’expatriés hongrois dénommés Geza et Gitta Stammer.

Dans le même temps, Zvi Aharoni, l’un des agents du Mossad ayant participé à la capture d’Eichmann, fut placé à la tête d’une équipe chargée de localiser et d’arrêter Mengele. Il souffrait d’hypertension et d’une infection de l’oreille qui perturbait son sens de l’équilibre. Le destin de Mengele après son départ de Buenos Aires en 1960 étant inconnu, des témoins rapportèrent l’avoir identifié dans le monde entier. L’organisation d’un procès en l’absence de l’accusé à Jérusalem en février 1985 avec le témoignage d’une centaine de victimes de ses expérimentations, raviva l’intérêt du public pour le sujet et peu après, les gouvernements ouest-allemand, israélien et américain lancèrent un programme en commun pour le retrouver.