Tous Locataires PDF

L’appellation  pou  s’applique en français à plusieurs taxons distincts. La vie des militaires est favorable à plusieurs parasitoses dont via la diffusion des poux, qui étaient très présents lors de la Première Guerre mondiale et ont contribué à véhiculer le typhus. Les Amérindiens les dégustaient avec plaisir, les tous Locataires PDF les considéraient comme une nourriture fortifiante au point de les chasser sur la peau des phoques pour agrémenter leurs repas. Les poux avaient également, par le passé, une valeur marchande mais surtout sociale.


Louis XI félicite un membre de sa cour qui remarque un pou sur son épaule,  Louis XIV grouillait de poux sous sa perruque . De même, les peuples ne disposant pas de ces insecticides mettent au point leur propre technique d’éradication. Lorsqu’il est employé seul, sans autre qualificatif, le mot désigne systématiquement les poux de l’homme, espèces hématophages susceptibles d’occasionner de véritables désagréments, voire des maladies, pédiculose corporelle, pédiculose du cuir chevelu ou phtiriase. Le dernier peut causer la phtiriase et les deux autres une pédiculose. Vue microscopique d’un jeune pou vivant. L’une de ces formes de poux est nettement distincte à la fois sur le plan morphologique et écologique, vivant essentiellement dans la région pubienne et périanale.

C’est en tout cas à l’ensemble de ces deux formes de Pediculus humanus que l’on réserve très généralement l’appellation de  pou  au sens strict. Les poux étant des parasites transmettant des maladies, il est important de s’en débarrasser. Les poux humains appartiennent au sous-ordre des anoploures au sein de l’ordre des phthiraptères. Leur condition d’ectoparasites, leur alimentation hématophage et leur appartenance aux arthropodes ont suffi à certaines espèces d’acariens pour leur valoir l’appellation vernaculaire de  poux .