Trésor des Fèves: et autres récits PDF

En pratique : Quelles sources sont attendues ? En 2015, les premiers romans de Sylvain et Sylvette voient le jour sous les plumes de Jean-Louis Pesch et Joce-Lyne. Maurice Cuvillier, Madame Cuvillier lègue ses droits à une association pour l’aide à des enfants trésor des Fèves: et autres récits PDF. Aujourd’hui, Jean-Louis Pesch et son épouse sont les exploitants exclusifs de l’œuvre de M.


“ Il y avait une fois un pauvre homme et une pauvre femme qui étaient bien vieux, et qui n’avaient jamais eu d’enfants : c’était un grand chagrin pour eux, parce qu’ils prévoyaient que dans quelques années ils ne pourraient plus cultiver leurs fèves et les aller vendre au marché. Un jour qu’ils sarclaient leur champ de fèves (c’était tout ce qu’ils possédaient avec une petite chaumière ; je voudrais bien en avoir autant) ; un jour, dis-je, qu’ils sarclaient pour ôter les mauvaises herbes, la vieille découvrit dans un coin, sous les touffes les plus drues, un petit paquet fort bien troussé, qui contenait un superbe garçon de huit à dix mois, comme il paraissait à son air, mais qui avait bien deux ans pour la raison, car il était déjà sevré…”

Les premiers albums de la série ont été réédités en fac-similé par les Éditions du Triomphe. Sylvain et Sylvette, deux enfants qui vivent en autarcie dans une chaumière au cœur de la forêt. Sylvain, bas en laine et jupe avec tablier pour Sylvette. Leur mode de vie rustique est agricole et forestier.

Ils sont attentifs à protéger les animaux qui vivent avec eux de l’appétit incessant des compères. Gris-Gris, l’âne, sa force sauve Sylvain et Sylvette dans bien des situations. Barbichette, la chèvre dont le sport favori est d’encorner le compère Renard qui en a une peur bleue. Cui-Cui, l’oiseau, guetteur et veilleur autour de la chaumière de Sylvain et Sylvette, donne régulièrement l’alerte. Quand elle pond des œufs, Sylvette en fait des omelettes. Mignonnet, l’agneau il a un ruban bleu attaché à son cou. Il peut se montrer étourdi de temps en temps.

Cloé, la tortue qui zozote :  Z’est vrai, za ! Elle se dispute souvent avec raton. Les Compères sont quatre animaux sauvages. Bêtes et méchants dans les premières séries de Maurice Cuvillier, ils montrent dans les séries de Claude Dubois et Jean-Louis Pesch plus d’ingéniosité.

Ils habitent dans une caverne dans la même forêt que Sylvain et Sylvette, un antre meublé de quatre lits, une table et des tabourets. Le renard : il est le  cerveau  de la bande, toujours à la recherche de nouvelles idées pour voler de la nourriture ou des animaux à Sylvain et Sylvette. Ses paroles favorites :  J’ai une idée ! L’ours : balourd et maladroit, il n’a pas son pareil pour casser les tabourets en s’asseyant dessus et se cogner sur le montant de la porte de la caverne.

Les échecs des compères sont souvent imputables à ses gaffes. Ses paroles favorites :  C’est vrai, ça ! Je n’y aurais pas pensé ,  Grompf ! Le sanglier : particulièrement friand de pommes de terre et de glands, il est végétarien, n’est pas  humanisé  comme les trois autres car il reste quadrupède. Mais tout en participant activement aux mésaventures de ses compères, il s’en amuse dans les albums de Jean-Louis Pesch et son naturel moqueur l’amène souvent à des commentaires ironiques sur leurs bêtises et à des crises d’hilarité répétées. Compères, car ceux-ci anticipent ce qu’il rapporte et partent à l’attaque avant qu’il ait fini de parler pour ne pas perdre de temps. Basile: neveu de compère ours c’est un ourson espiègle et attachant, fils de Léocadie et de Bastien.

Tartalo: ami de Sylvain et Sylvette, un aéronaute âgé au profil de vieux savant. L’ami Jean-Claude, de l’âge de Sylvain et Sylvette, et son papa, directeur d’usine. Jean-Claude est présent dans les premiers albums de Maurice Cuvillier et réapparaît épisodiquement pour partager les aventures de Sylvain et Sylvette, avec ou sans son papa. Panachon: petit écureuil roux vivant dans un arbre: Ami de Sylvain.