Traitement du diabète par le régime des corps gras PDF

Sur le plan physiopathologique, le diabète non insulinodépendant se caractérise par une résistance à l’insuline de l’organisme et une hyper-insulinémie réactionnelle. La personne devient directement diabétique insulino-résistant, au fil du temps le pancréas est incapable de libérer de l’insuline et devient insulinopénie relative, ensuite le pancréas n’est plus capable d’assurer la glycorégulation et la phase insulino requérante s’installe. Le diabète de type 2 est d’origine polygénique et environnementale. L’insuline est en effet une hormone déclenchant le stockage des graisses, et un excès d’insuline se traitement du diabète par le régime des corps gras PDF par une prise de poids.


Traitement du diabète par le régime des corps gras, par F. Maignon,…
Date de l’édition originale : 1909

Ce livre est la reproduction fidèle d une uvre publiée avant 1920 et fait partie d une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l opportunité d accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les uvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

2 constitue un facteur de risque important pour en développer un également. Il n’est cependant pas clair s’il s’agit d’un facteur de risque, ou d’un trouble associé à la cause du diabète. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Il peut évoluer pendant 9 à 12 ans sans aucun symptôme.

Dans les pays développés, le diabète est la première cause de cécité chez les 20-65 ans. Les critères diagnostiques du diabète changent régulièrement en fonction d’études épidémiologiques les plus significatives. Il faut obtenir ces résultats à deux reprises avant de pouvoir diagnostiquer un diabète. Elle peut être interprétée comme un état pré-diabétique et cette population présente un risque cardiovasculaire accru.

1, les symptômes et complications du diabète de type 2 apparaissent tardivement dans l’évolution de la maladie. Mais il peut parfois être difficile de faire la différence entre ces deux maladies notamment chez l’adolescent. Au début de la maladie, la production d’insuline par le pancréas est normale. La prise de poids par le patient stimule les cellules des muscles à utiliser de préférence les acides gras pour en tirer de l’énergie. On dit que les cellules de l’organisme chargées de capter et d’utiliser le glucose deviennent insensibles à l’insuline.

L’élévation minime mais répétée du taux de glucose dans le sang conduit à une glucotoxicité. Cette toxicité du glucose entraîne une insulinorésistance et une destruction directe des cellules bêta des îlots de Langerhans. Un cercle vicieux se crée où insulinorésistance et diminution de la sécrétion d’insuline aggravent le diabète avec l’élévation de la glycémie. Le diabète de type 2 est l’un des facteurs de risque cardio-vasculaire : il augmente très sensiblement la probabilité d’avoir un athérome artériel, avec pour résultats une baisse du débit sanguin. Dans un premier temps, le médecin et le patient chercheront à adapter ensemble le traitement à la vie du patient et aux réactions de son corps. Il faut bien penser que l’alimentation sera très surveillée, mais c’est au médecin d’adapter le régime alimentaire à la vie du patient. Pour la bonne réussite du traitement et afin de réduire des variations indésirables de la glycémie, le patient doit respecter les prescriptions diététiques et médicamenteuses.

Dans certains cas, le taux de l’hémoglobine glyquée pourra être surveillé. Le médecin traitant doit coordonner le traitement et accompagner le patient aussi bien sur un plan thérapeutique, diététique et psychologique. Le diabète de type 2 est traité au départ par un changement d’alimentation. Ce type d’alimentation permet notamment une diminution drastique de la charge glycémique et une perte de poids, deux objectifs visés dans le traitement du diabète. La pratique d’exercices physiques, éventuellement dans le cadre d’activités physiques adaptées, est recommandée, permettant d’obtenir un meilleur équilibre du diabète. L’intensité optimale de pratique – appelée lipoxmax – pour laquelle les substrats lipidiques sont prioritairement utilisés se détermine par une épreuve d’effort métabolique.