Tyrannie du Marketing (la) PDF

Le portail du mieux-être à Genève: les multiples facettes du bien-être et de la santé au naturel! L E M I E U X – Tyrannie du Marketing (la) PDF T R E !


Nous savons qu il n y a pas, d un côté de vilains marchands qui veulent écouler leurs produits à coup de matraquages marketing conjugués à d innombrables créations publicitaires et d un autre côté d innocents consommateurs qui en seraient systématiquement les malheureuses victimes. Nous savons aussi que la publicité n est généralement qu un outil au service d un système économique favorisant la (sur)consommation et que, si on le lui demandait, la publicité serait tout à fait capable d inverser la tendance en nous incitant à moins consommer. Mais nous savons surtout qu un excès est un excès, que le marketing et la publicité en commettent tous les jours. Et que, lorsque les excès risquent d impacter sur la santé des gens et sur l environnement, lorsqu ils influent sur la liberté des médias, favorisent les situations de surendettement, décrédibilisent la politique et tentent de nous endoctriner, alors, il est plus que préférable de bien les repérer pour mieux s en prémunir.

Nutrition au naturel et compléments alimentaires! NOUVEAU, LE MAGAZINE SUR LES FONDAMENTAUX! Bonjour, je voudrais du bien-être s’il vous plait. Mais bien sûr, quelle qualité désirez-vous ? J’ai là un nouvel arrivage de bien-être chinois à un prix défiant toute concurrence. A moins que vous ne visiez la qualité bien de chez-nous ?

Cher Magazine, je ne suis pas bien dans ma vie. Chère lectrice : cette question, vous êtes nombreux à vous la poser et la réponse tient en trois mots : cure de bien-être ! Notre dossier spécial de ce mois-ci vous donnera toutes les adresses et tous les conseils pratiques pour bien naître, bien grandir, bien manger, bien maigrir, bien jouir, bien vieillir et bien mourir. Monsieur, c’est un scandale, mon bien-être est tombé en panne après juste quelques heures d’utilisation !

Le bien-être est tout d’abord, ne l’oublions pas, l’accroche marketing la plus universellement utilisée par les industriels et leurs complices publicitaires : quelque soit le produit ou le service et à défaut de pouvoir décemment promettre le bonheur, on vous fera miroiter du bien-être! Mais le bien-être existe aussi en version propre et se déclinera alors à toutes les sauces, des moins légères aux plus salissantes. Il existe des centres de bien-être, des restaurants bien-être, des associations bien-être, des éditeurs du bien-être, des experts en bien-être et évidemment des formations en bien-être. L’être ne se suffit de toute évidence plus à lui-même. Il lui faut désormais du bien, des biens. Insidieusement, le bien-être est aussi devenu la dernière tyrannie à la mode: malheur à celui qui n’a pas l’air d’être bien !

Mais une question tout de même : Sommes-nous vraiment plus heureux depuis que nous sommes cernés par le bien-être, que nous visons tous le bien-être ? La réponse est clairement non : jamais il n’y a eu autant de recettes mais jamais autant de personnes n’ont paradoxalement été confrontées au mal-être. Non si l’on en croît le philosophe Pascal : Qui veut faire l’ange, fait la bête avertissait-il. La vie n’est pas manichéenne, blanche ou noire : le jour alterne avec la nuit, le yin avec le yang, le bien avec le mal.

Il faut de tout pour faire notre monde. Viser le bien-être pour éviter le mal-être ou rejeter la maladie pour être en bonne santé ne sont pas des stratégies réalistes. Quand chacun saisit le sens du bien, le mal apparaît dit Lao Zi. Quand chacun saisira la tyrannie du bien-être, la liberté de l’être apparaîtra et avec elle la possibilité d’un véritable contentement et épanouissement personnel.