Ubu à l’Elysée PDF

Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’évoquer à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque. Je m’autorise à être subjectif, ubu à l’Elysée PDF, rapide. Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir.


Il était une fois, et ce n’est pas une histoire belge, un grand pays où régnait le plus petit des rois: Ubu roi. On vit, dans l’Histoire, bien des présidents se comporter comme des rois. Mais ce petit roi-là voulait devenir président.

Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. La stratégie de diabolisation des Gilets jaunes, suivie par le gouvernement et les syndicats depuis deux semaines, a échoué. Hier, Emmanuel Macron a dû reconnaître implicitement sa défaite en disant « comprendre » leur « colère sourde » et en invitant leurs représentants à rencontrer, le jour même, François de Rugy, ministre de la Transition écologique. La gauche, qui commence à mesurer l’envergure sociale des revendications de cette France invisible, ne pourra se contenter de courir après les Gilets jaunes pour se refaire une vertu.

Ce sont les progressistes, dont se réclame le chef de l’Etat, qui ont participé à la marginalisation des Oubliés qui enragent aujourd’hui et entendent manifester à nouveau, ce samedi 1 er décembre, sur les Champs-Elysées. Il a démontré le soir du Trocadéro son incapacité à comprendre les français,et son inadaptation au poste de PR, alors qu’il avait tout en mains pour envoyer balader les partis et les notables et parler aux français. Il a eu tout faux, comme toute la clique des notables LR et centro-socialistes dont personne ne veut plus entendre parler. Ce matin, vers 11 heures, j’étais au milieu d’une quarantaine de Gilets Jaunes qui, tous les jours, sont présents à un carrefour d’une petite ville de province.

Je précise, pour ne pas m’attribuer un rôle que je n’ai pas, que depuis le début du mouvement, je passe environ deux heures par jour, pas davantage, à cet endroit, ayant nombre d’autres questions militantes à assumer par ailleurs. Donc, Macron a commencé à parler. Un poste de radio diffusait son discours. Au bout de cinq minutes, pratiquement plus personne n’était à l’écoute. Les uns après les autres, les quarante Gilets jaunes s’étaient éloignés de la table en proférant, pour certains, des injures qu’il vaut mieux que les journalistes de BFM TV n’aient pas entendues, sinon on se prenait une campagne hostile pour homophobie. Ils croyaient qu’ils auraient affaire à un président de la République, ils eurent à subir un vulgaire conférencier de la Cop21, un propagandiste écologique, un fanatique de la prétendue transition énergétique. Comment ne pas être entièrement solidaires des Gilets Jaunes face au Charlot de l’Elysée qui se prend pour Adenoïd Hynkel?

Arlésien, face au théâtreux susnommé ? Quand j’entends le mot progrès, désormais, je sors mon revolver. François-Henri Pinault, patron du groupe de luxe Kering, dire « comprendre » le mouvement des Gilets jaunes, ce mercredi sur RTL, laisse voir combien la question du pouvoir d’achat est reconnue comme importante, y compris aux yeux des bourgeois libéraux. Reste que le mouvement actuel dépasse les seules questions sociales et fiscales. Cette transition écologique est une véritable fumisterie.

40000 morts par an en France ? Quelqu’un a t il vérifié cette information ? Les particules fines causent-elles vraiment 42 000 morts par an en France ? Selon cette étude, qui s’est contenté de reprendre une hypothèse de décès émise aux USA, les particules fines font perdre 3,7 millions d’années d’espérance de vie en Europe, soit 348000 décès prématurés par an, donc avec une simple règle de 3, on arrive à 42090 morts en France.

Notons qu’à ce jour, aucun décès n’a jamais été relié à une quelconque exposition aux particules fines. Enfin bref, du véritable pipeau qui nous est asséné pour nous convaincre de l’urgence écologique ! Il est donc urgent avant de parler d’urgence écologique de bien vérifier tout ce qu’on raconte. Le président et le gouvernement sont coincés pour des motifs budgétaires, car ils gèrent un pays ruiné: je l’ai expliqué sur ce blog daté du 22 novembre. En supprimant l’ISF et le transformant en IFI, le gouvernement n’a pas rendu de l’argent aux riches, il les a moins racketté: l’ISF est en effet un impôt félon qui taxe des sommes qui ont déjà lourdement payé l’impôt. Il s’attaque aux biens des personnes qui créent des richesses en France et aurait dû être déclaré inconstitutionnel, car il s’attaque au droit de propriété.

Mais les gens modestes reprennent ce sempiternel argument relayé par les partis de gauche irresponsables et dispendieux et par les journalistes moutons et sous culturés économiquement. Vouloir donner des coup de pouce au smic, c’est agrandir la trappe à bas salaires et diminuer la compétitivité des entreprises qui créeront ailleurs qu’en France, ce qui augmentera encore le chômage. Encore donc une revendication spontanée des GJ contre productive, et toujours relayée par des journalistes « haut parleurs ». Pas de GJ qui protestent par contre sur les 400. 000 immigrés qui arrivent annuellement dans notre pays, augmentant le décalage entre offre et demande dans le pays, sans compter l’effondrement du niveau scolaire, l’insécurité grandissante, le communautarisme, les zones d’un « autre droit », la surpopulation dans les hôpitaux etc. Ce mouvement des GJ, en protestant à juste titre contre les conséquences désastreuses pour eux ne s’attaque pas aux causes réelles qui sont l’irresponsabilité des « dirigeants » de ce pays depuis des décennies.

Expatriée : nous ne sommes pas les seuls tintinophiles à nous payer la tête des Philippulus vaticinateurs de fin du monde. A la une du Figaro d’aujourd’hui Vincent Trémolet de Villers sort un édito qui prend la même référence philippulesque pour hausser les épaules devant la vacuité du discours présidentiel. On voit bien le Macrobe enveloppé dans un drap blanc et sonnant du gong dans les rues de Paris en piaillant « repentez-vous et payez mes taxes ! La fin du monde est proche ! En 2012, le laboratoire d’idées Terra Nova avait réussi à convaincre le parti socialiste d’abandonner électoralement le « petit Blanc », pour lui préférer la nouvelle clientèle des jeunes, des femmes et des nouvelles populations immigrées.

La gauche est-elle prête aujourd’hui à revoir sa préférence étrangère ? Le tabou est loin d’être levé. Il est effectivement bon parfois de remonter aux sources pour comprendre le pourquoi du comment de certains choix politiques ou de certains comportements. Et dans la pratique, les gens qui suivent cette stratégie sont prêts à aller jusqu’à la trahison pure et simple de leurs compatriotes pour se constituer une clientèle électorale. Si les Gilets jaunes arrivent à renverser le gouvernement à temps pour que la France ne signe pas le pacte de Marrakech dans douze jours, je m’engage à porter un gilet jaune pour le restant de mes jours !

Gilets jaunes ou pas la caste s’en moque, et continue de faire la fête – immmonde ! La fête anniversaire du Journal du dimanche a sidéré bon nombre de ses journalistes, ce mardi 27 novembre à Paris. Que faisait le paria de la Macronie au milieu de cette soirée, en compagnie de quelques uns des plus hauts personnages de l’Etat ? Au Monde, qui révèle également l’information, un membre du groupe Lagardère rapporte : On nous a expliqué qu’il dînait ce soir-là à l’étage, par hasard . J’en veux pour preuve qu’il soit passé à autre chose aussitôt après sa défaite. Il paraît qu’aujourd’hui, avec son nouveau job de financier bossant à l’autre bout du monde, il gagne « un pognon de dingue » !