UF 6 Unité juridique PDF

L’université de Bordeaux compte près de 50 000 étudiants et 4 000 enseignants-chercheurs dans les domaines des sciences humaines et sociales, des sciences de la vie, des sciences de la santé et des sciences UF 6 Unité juridique PDF technologies. C’est une des six universités de la région Nouvelle-Aquitaine. L’origine de l’université de Bordeaux remonte au Moyen Âge. Depuis le 1er janvier 2014, il existe deux universités dans l’agglomération : l’université de Bordeaux et l’université Bordeaux-Montaigne.


Cet ouvrage a été conçu pour les éducateurs spécialisés en formation et, plus généralement, pour les étudiants en travail social. Il permet de préparer l’une des sept unités de formation du DES (diplôme d’État d’éducateur spécialisé) et s’organise en huit parties : une introduction au droit abordant notamment le droit constitutionnel et l’organisation judiciaire ; le droit civil de la famille ; le droit pénal de la famille où sont particulièrement développées la délinquance et la protection juridique des mineurs ; le système de protection sociale ; des éléments de droit du travail ; des éléments de droit des associations ; le cadre juridique et administratif de la fonction éducative spécialisée ; une préparation à l’épreuve du questionnaire de connaissances du DEES avec des questions d’annales suivies de corrigés ainsi que des travaux de recherche dans le cadre du contrôle continu de l’UF juridique.

Le sceau de l’université de Bordeaux entre 1441 et 1793. En 1441, la ville de Bordeaux qui était à l’époque sous mouvance anglaise, ce qui créait un obstacle aux  escholier  pour pouvoir se rendre à l’université de Paris, désira créer sa propre université. François de Foix fonde une chaire de mathématiques en 1591. En 1793, la Convention supprime les universités. La faculté de théologie, inaugurée en 1808, n’a d’abord que trois chaires. Il fallut attendre 1847 pour qu’elle recouvre les six chaires qu’elle avait avant la Révolution. 1839, elle est installée dans les mêmes locaux que les facultés de lettres et de sciences.

Les cours sont interrompus entre 1848 et 1853. Le cardinal Donnet s’est employé à faire venir des professeurs compétents. Le 23 janvier 1838, le conseil municipal de Bordeaux accepte la proposition de Salvandy de créer à Bordeaux des facultés des sciences et des lettres. L’ordonnance du 24 août 1838 rétablit la faculté des lettres et créé celle des sciences. Fermée depuis 1793, la faculté de droit est rouverte en 1870.

Elle s’installe à proximité de la cathédrale Saint-André de Bordeaux en 1873. Les travaux commencés à la fin 1880 sont terminés au printemps 1885. En 1877, des maîtrises de conférences et de nouvelles chaires sont créées. Le premier titulaire de la chaire d’astronomie physique, Georges Rayet fonde l’observatoire de Bordeaux à Floirac en 1878. Les facultés se développement et de nouvelles chaires sont ouvertes. Avec la Seconde Guerre mondiale, les locaux abritent à nouveau le gouvernement.

Le bâtiment de la faculté de médecine et de pharmacie, place de la Victoire. Le bâtiment des facultés des sciences et des lettres. Le bâtiment de la faculté de droit, Place Pey-Berland. 8 000 étudiants, ce qui la situe au deuxième rang des universités françaises derrière Paris. Au début des années 1960 les effectifs d’étudiants sont à 13 000 et à la veille de 1968 25 000, le nombre d’enseignants augmente lui aussi de manière spectaculaire. Trois de ces établissements se dotent de nom d’usage en référence à des célébrités bordelaises : Victor Segalen pour Bordeaux-II, Michel de Montaigne pour Bordeaux-III et Montesquieu pour Bordeaux-IV.