Un bref survol d’astronomie anecdotique PDF

Assis à un bref survol d’astronomie anecdotique PDF bureau, Alan Shepard est habillé d’un veston sombre et tient un microphone dans ses mains. Il porte une bague de la classe de l’Académie navale à sa main gauche et un pin d’astronaute sur le revers du veston.


Lorsque mon grand-père André a écrit cet ouvrage, c’était un jeune homme de 88 ans.
Il avait eu son baccalauréat à l’âge de 14 ans, et avait été ingénieur.
Il continuait à me donner des cours de mathématiques alors que je préparais le baccalauréat en section scientifique ; mieux, il donnait à mon cousin et à mon frère des cours de mathématiques avancés (classe de prépa) après leur bac !

Toujours passionné par les Mathématiques et l’Astronomie, je l’ai souvent vu se rendre à son observatoire afin d’y observer les taches solaires, dont l’étude le passionnait.
Il était retraité, mais toujours passionné et aussi actif intellectuellement. Il m’a transmis rien de moins que le goût pour les Sciences, les Mathématiques et la Physique, l’Astronomie, et surtout le jeu d’Echecs.

André avait en effet un grand télescope au niveau au second étage de sa résidence principale, et également un télescope tout aussi grand et performant dans l’observatoire situé au fond de sa résidence secondaire.

En août 2005, à Ouistreham (lieu de sa résidence secondaire), je l’ai vu rédiger l’ouvrage que vous êtes en train de lire.
Il s’agit d’une belle introduction à l’Astronomie, pour tout néophyte qui souhaiterait s’intéresser à cette discipline. Il avait réalisé cet écrit afin de mettre ses enfants et petits-enfants – moi en premier – en appétit.
L’ouvrage était à l’origine manuscrit, au moyen de sa très belle écriture, très soignée et sans ratures. Je vous en montrerai d’ailleurs la première page à la fin de cette préface. Les croquis ont également été réalisés par ses mains très habiles.

Suite à son décès en 2013 – Paix à son Âme – j’ai trouvé dommage que ce livre tombe dans l’oubli. C’est pour cela que j’ai décidé de le transcrire en e-book, afin qu’il soit diffusé.

Voici le plan de l’ouvrage :
-Qu’est-ce donc que la lumière ?
-Les étoiles
-Le soleil, notre étoile
-Dernières étapes de la vie d’une étoile
-Attraction universelle, Gravitation
-L’univers et les galaxies
-L’expansion de l’univers
-Enigmes récentes

Cet ouvrage est court, mais très concis. A aucun moment on ne s’ennuie, car il va directement à l’essentiel.
Je l’avais lu avec énormément de plaisir, j’espère qu’il en sera de même pour vous, et je vous en souhaite bonne lecture.

Hommage à André, mon grand-père !
Et ce que je retiendrai le plus de toi, Papy, ce n’est pas tellement ton goût pour les sciences et la transmission de son savoir, mais surtout ta bonté et ta générosité qui me manqueront.

Un drapeau des États-Unis se trouve à l’arrière-plan. Alan Shepard dans les années 1960. Diplômé de l’Académie navale d’Annapolis, Shepard s’engage dans l’United States Navy pendant la Seconde Guerre mondiale. Il devient aviateur naval en 1946 et pilote d’essai en 1950.

S’il entre dans l’espace, il n’atteint pas l’orbite. Il devient la deuxième personne après Youri Gagarine, et le premier Américain, à voyager dans l’espace, et le premier voyageur spatial à contrôler manuellement l’orientation de son vaisseau. Shepard est désigné comme le commandant de la première mission du programme Gemini, mais est interdit de vol en 1963 parce qu’il souffre de la maladie de Menière, qui cause des épisodes d’étourdissements et de nausées extrêmes. Photographie en couleur du bâtiment principal de l’Académie Pinkerton, en briques rouges et avec une tour. Le bâtiment principal de l’Académie Pinkerton.

Il est le fils d’Alan B. Bart, travaille à la Derry National Bank, propriété du grand-père de Shepard. Shepard fréquente l’Adams School à Derry, où sa performance académique impressionne ses enseignants. En 1936, il se rend à l’Académie Pinkerton, une école privée de Derry où son père avait étudié, et où son grand-père avait été administrateur. Photographie en couleur d’élèves marchant sur les allées du campus de l’Académie navale d’Annapolis. Le campus de l’Académie navale d’Annapolis. Shepard est diplômé de l’Académie Pinkerton en 1940.

Comme la Seconde Guerre mondiale fait déjà rage en Europe, son père souhaite qu’il rejoigne la United States Army. Shepard choisit la marine à la place. Annapolis, Shepard apprécie les sports aquatiques. Il est un marin passionné et compétitif, remportant plusieurs courses, dont une régate organisée par l’Annapolis Yacht Club. Il apprend à naviguer sur tous les types de bateaux appartenant à l’académie, y compris le Freedom, une goélette de 27 mètres. En raison de la guerre, le cursus habituel de quatre ans à Annapolis est écourté d’un an, et il obtient son diplôme et est nommé enseigne le 6 juin 1944, étant classé 463e dans sa promotion de 915 étudiants. En 1944, il reçoit un baccalauréat universitaire en sciences à l’Académie navale d’Annapolis.

Photographie en noir et blanc du Cogswell à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Après seulement deux jours en mer, le Cogswell participe au sauvetage de 172 marins du croiseur USS Reno torpillé par un sous-marin japonais, puis il escorte le navire endommagé jusqu’à Ulithi. Le Cogswell retourne aux États-Unis pour une révision en février 1945. Shepard a trois semaines de congés, au cours desquelles lui et Louise décident de se marier. La cérémonie a lieu le 3 mars 1945 à l’église luthérienne St.

Stephen à Wilmington, dans le Delaware. Portrait en noir et blanc de Shepard en tant qu’élève aviateur en 1946. Shepard en tant qu’élève aviateur en 1946. Shepard sur le Cogswell, il est nommé officier d’artillerie avec la responsabilité des canons antiaériens de 20 millimètres et de 40 millimètres sur la proue. Le Cogswell s’acquitte de cette tâche du 27 mai au 26 juin 1945, date à laquelle il rejoint la Task Force 38. Ses compétences en pilotage s’améliorent progressivement et, au début de l’Modèle:Nobr-, ses instructeurs le classent au-dessus de la moyenne. L’escadron est nominalement basé sur le porte-avions USS Franklin D.