Un herbier d’idées: ou quelques idées qui vont bien ensemble PDF

Les frères portaient une soutane noire non boutonnée avec un large rabat blanc, ils étaient familièrement surnommés les  Frères Quatre Bras  à cause de leur grand manteau à manches flottantes. Ils sont parfois désignés sous le terme de « FEC », à ne pas confondre avec les « FIC » , expression réservée aux Frères de l’un herbier d’idées: ou quelques idées qui vont bien ensemble PDF chrétienne. Afin de mieux attacher ses disciples à leur vocation d’instituteurs, Jean-Baptiste de La Salle avait écarté résolument les Frères du sacerdoce en leur interdisant l’étude du latin, et cette règle fut strictement observée jusqu’en 1923.


Ceux qui estiment que la société de consommation et de spectacle ne répond pas à tous leurs besoins, ceux qui sont curieux de mieux penser pour mieux vivre, ceux qui désirent se réconcilier avec la philosophie, pour tous ceux-là voici une initiation à cette discipline, bien loin du cours de Terminale que nous avons tous subi au lycée.

Cet essai propose une vision cohérente et moderne du monde. Il aborde et relie des sujets aussi variés que le bonheur, la famille, la religion, l’art, la politique, la morale, l’amour, la mort ou la matière. Il s’imprègne fortement du mouvement philosophique Aldéran, fondé en Californie en 1969 et lui-même inspiré des idées développées pendant le printemps des peuples de 1848. Aggiornamento de la philosophie antique à la lumière des savoirs du XXIème siècle, conservant davantage l’esprit d’Aristote et d’Epicure que celui de Platon, cet ouvrage s’inscrit dans un courant matérialiste athée, rationaliste scientifique empirique et pragmatique, humaniste, démocrate laïc et eudémoniste hédonique.

34e chapitre général, le pape Pie XI, leur demanda formellement d’ouvrir leurs programmes aux études classiques. L’emblème de l’Institut est une étoile d’argent rayonnante placée sur un bouclier bleu dans lequel figure la devise  Signum Fidei  ou  Signe de la Foi. En Italie, l’Institut comptait également deux écoles qui servirent de refuge à un certain nombre de frères pendant la période révolutionnaire. Carmes à Paris le 2 septembre 1792. Ce rapide essor inquiéta les milieux libéraux et anticléricaux.

Dans les années qui suivirent la révolution de 1830, plus de 2 000 écoles mutuelles existaient, principalement dans les villes, en concurrence avec les écoles confessionnelles. L’année 1900 marqua pour l’Institut, l’apogée de sa prospérité en France. Le jury de l’Exposition universelle de Paris lui décerna plus de 60 récompenses, dont 4 grands prix, 14 médailles d’or et 21 médailles d’argent. 34 cardinaux et 250 évêques, procéda à la canonisation du fondateur, saint Jean-Baptiste de La Salle. 1914, la plupart reviennent en France, et mille huit cent quatre-vingt-dix d’entre eux sont mobilisés.