Venise, 1297-1797: La République des castors PDF

Commandant en chef de l’armée autrichienne en Lombardo-Vénitie, il est chargé du rétablissement de l’ordre à la suite des révolutions de 1848 qui ébranlent l’empire d’Autriche. Il est, avec Schwartzenberg et Windischgrätz, l’un des principaux artisans de la Réaction au Printemps des Peuples dans l’empire d’Autriche, qui débouche sur le Système de Bach. L’Europe centrale après le traité de Campo-Formio. En 1793, dans la suite du feld-venise, 1297-1797: La République des castors PDF prince Josias de Saxe-Cobourg, il prend part à l’infructueuse campagne de Hollande qui conduit à la proclamation de la pro-française République batave.


La vraie grande occasion a lieu en 1796, quand il entre au service de Beaulieu, comme aide, pendant les campagnes d’Italie contre Napoléon Bonaparte. En mai 1796, Radetzky est récompensé par sa nomination au grade de major et son transfert dans le nouveau corps des pionniers, engagés dans les travaux de fortification à Gradisca et sur l’Isonzo. Les 17 et 18 juin, il montre ses capacités et son courage lors de la Trebbia, puis à Novi et enfin près de Genola. Le 5 novembre, il est promu au grade de colonel.

En septembre, il rejoint l’armée en Allemagne, juste à temps pour une autre grande défaite autrichienne infligée, cette fois, par Moreau, lors de la Bataille de Hohenlinden. Encore une fois, Radetzky est blessé, cette fois dans au pied gauche et il perd son nouveau cheval. L’agonie autrichienne se conclut en février 1801 avec le traité de Lunéville, par lequel l’Autriche confirme les conditions de Campo-formio. Il n’y a peu d’information sur les occupations de Radetzky au cours des quatre années de paix suivantes, et les registres militaires n’indiquent aucune promotion ou avancement. En 1805, en marche vers Ulm, à l’Ödenburg, il reçoit la nouvelle de sa promotion au grade de major général et l’affectation à un commandement en Italie, sous les ordre de l’archiduc Charles. Radetzky a la chance de ne pas être présent à Ulm lorsque l’armée autrichienne est encerclée et contrainte à la reddition. Cette situation oblige l’archiduc Charles à se retirer vers la Hongrie pour rejoindre les Russes.

Lors de cette nouvelle période de paix, les registres militaires ne mentionnent pour Radetzky ni promotion, ni avancement. En 1809, Napoléon est engagé pour la deuxième année consécutive à la répression du soulèvement espagnol. Von Stadion pense que le temps est venu pour la reprise des hostilités et convainc l’empereur de la reprise des combats. Radetzky est affecté au Ve corps d’armée, avec qui il reste pendant toute la campagne. C’est une longue retraite face aux troupes françaises, qui entrent par la Bavière et se dirigent vers Vienne. En mai 1809, l’archiduc Charles porte toute l’armée sur la rive gauche de la Danube, impuissant, il laisse Napoléon occuper Vienne.

Après quoi, près de là, les forces françaises passent la rivière, mais sont repoussés au cours de la bataille d’Aspern-Essling. 1er juin, ou quelques jours après, la promotion au grade de lieutenant feld-maréchal et le commandement du IVe corps d’armée. Les 5 et 6 juillet, Napoléon remporte un succès et les Autrichiens subissent une terrible défaite à Wagram. La défaite contraint l’empereur à révoquer l’archiduc Charles et Von Stadion et à les remplacer par Klemens Wenzel von Metternich.

Peu avant Wagram, Radetzky voit son image s’illustrer à la cour impériale, comme en témoigne l’honneur qui lui est réservé. Radetzky devient le seul propriétaire du régiment en 1848. En 1810, il reçoit le titre de Commandeur de l’Ordre militaire de Marie-Thérèse. Le 21 août 1809, il est promu chef d’état-major général. Il tente de réorganiser et de moderniser l’armée et son système tactique, mais il démissionne en 1812, affirmant qu’il ne peut poursuivre la réforme en raison de l’opposition du Trésor.

Tout au long de sa vie, Radetzky va être un partisan obstiné d’un programme de formation continue qu’il envisage par de grandes manœuvres estivales. Le 24 juin 1812, Napoléon entre en Russie traversant la Njemen avec 500 000 hommes. Il se retire le 10 décembre avec un peu plus de 37 000 hommes. Tous ne sont pas morts : par exemple, en décembre 1812, la Prusse déclare la neutralité de son contingent, avant de passer, le 28 février 1813, une alliance ouverte avec la Russie et la Grande-Bretagne. En 1813, Radetzky est nommé chef de bureau de l’état-major après avoir donné un nouvel élan à la reconstruction de l’armée impériale. Bataille de Kulm par Alexandre von Kotzebue. La première action commune est l’échec de la bataille de Dresde, en août.