Vers le Nil français, avec la mission Marchand (Éd.1898) PDF

Les sociétés prédynastiques de Nubie et de Haute-Égypte étaient ethniquement et culturellement très proches, et ont évolué parallèlement vers des royaumes pharaoniques vers -3300, au néolithique. Le site rupestre de Geddi-Sabu reste une exception. Premier royaume de Kerma ou Kerma ancien : sous cette dénomination on entend regrouper l’ensemble des cultures nilotiques du Soudan moyen qui se regroupèrent par chefferies autour d’un puissant monarque qui avait sa capitale à Kerma, site du cours moyen du Nil soudanais. Au nord de cette région la Nubie était dominée par des peuplades que l’on regroupe sous le terme de Groupe C et qui interdisaient l’accès au sud en contrôlant drastiquement le commerce voire en vers le Nil français, avec la mission Marchand (Éd.1898) PDF les convois qui revenaient en Égypte ou en partaient.


Vers le Nil français, avec la mission Marchand,…
Date de l’édition originale : 1898
Sujet de l’ouvrage : France — Colonies — Histoire

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

On peut suivre à travers l’évolution de ces pratiques et le développement des tumuli une hiérarchisation de plus en plus marquée de la société. Ruines de la capitale de Kerma. Tête d’un colosse d’Aspelta trouvée à Napata. Fin de la domination égyptienne sur le Soudan à la suite de l’éclatement de l’Égypte en plusieurs royaumes rivaux.

Soudan qui semblent coexister pacifiquement notamment au sud du pays. Cette dynastie trouverait ses origines dans la lointaine Méroé alors encore simple place commerciale. Karnak se réfugie à Napata sous la protection des princes de Koush. Apogée du royaume de Napata dont la dynastie réclame l’héritage de l’Égypte. Règne des rois : Piyé, Chabaqa, Chabataqa, Taharqa, Tanouetamani. Tous règneront sur le royaume de Koush et d’Égypte.

Construction des temples napatéens de Nubie et du Soudan. Le royaume qui conserve Napata comme capitale retrouve alors ses frontières originelles. Koush, réduisant à néant les ambitions des rois de Napata sur l’Égypte. Destruction des villes saintes de Kaoua, Pnoubs, Napata et destruction des statues royales de la XXVe dynastie. Second royaume de Napata : à la suite de la perte de leur suzeraineté en Égypte, les souverains de Koush développeront leur royaume et leur culture de manière de plus en plus autonome.

Royaume de Méroé : transfert de la nécropole royale et de la capitale de Napata à Méroé. En -24, conquête de Philæ et d’Assouan par la Candace Amanishakhéto. Conquête de la Nubie par les romains qui seront stoppés par la reine. Axoum entament le royaume de Méroé. C’est à cette époque que l’on situe traditionnellement sa chute sous les coups des rois Ella-Amida et Ezana d’Éthiopie. Couronne d’un roi nubien post-méroïtique trouvée à Ballana. Royaumes post-méroïtiques : en 450, alliance des Nobas et des Blemmyes contre Rome pour la défense de leurs lieux de cultes dont l’île de Philæ était le principal sanctuaire.

Les Arabes baptisent alors les terres situées au sud de l’Égypte Bilad-al Sudan, le pays des Noirs. Le dernier royaume de Nubie soudanaise est commandé depuis la ville nubienne de Kokka. Il prend le pouvoir vers 1340. Treize rois règnent depuis cette capitale, d’Assouan jusqu’à Dongola. On suppose aussi d’après des sources sérieuses que les royaumes dits  petits  et éparpillés dans la province de Nubie sont tous issus de cette dynastie. Aujourd’hui, le château, l’épée et la Couronne royale sont restés dans la famille.

Le roi déchu, Abdelaziz, est demeuré roi pour son peuple. Il était devenu aigri contre les Anglais contrairement à son beau-fils qui reçut plusieurs médailles pour ses services, notamment une décoration de Georges V. Le roi de Sennar en 1821. Ce dernier est à son tour renversé par un autre musulman, Kanz ed-Daoula, qui occupe la région jusqu’en 1382. En lutte continuelle contre les Égyptiens et parvient à occuper temporairement la région d’Assouan, il en est définitivement chassé à la fin du siècle par les troupes égyptiennes. Le 29 mai 1317, la cathédrale de Dongola est officiellement transformée en mosquée. Les Foundj font de Sennar leur capitale, sur le Nil bleu dont ils contrôlent la vallée.