Vraoum ! : Trésors de la bande dessinée et art contemporain PDF

Contract of fiction between Jean-Michel Basquiat and Helmut Diez. Il devient très tôt un peintre d’avant-garde populaire et pionnier de la mouvance underground. Jean-Vraoum ! : Trésors de la bande dessinée et art contemporain PDF Basquiat naît à New York, à Brooklyn, le 22 décembre 1960.


Little Nemo, Yellow Kid, Tintin, Blake et Mortimer, Mickey, Superman, Astérix, Iznogoud, Blueberry, Astro Boy, Le Chat… Ces personnages et héros nés sous la plumes des plus grands auteurs de bande dessinée n’ont pas simplement fait les délices de millions de lecteurs à travers le monde ; ils ont aussi nourri l’imaginaire de certains artistes importants de notre époque, tels Roy Lichtenstein, Erro, Takashi Murakami, Wim Delvoye ou Gilles Barbier, pour n’en citer que quelques-uns. Publié à l’occasion de l’exposition Vraoum ! trésors de la bande dessinée et art contemporain à la maison rouge, cet ouvrage s’ouvre par les textes des commissaires, David Rosenberg et Pierre Sterckx, mis en images par Sylvain Paris, et retrace le parcours de l’exposition en confrontant des planches originales parmi les plus rares ou les plus célèbres de l’histoire du 9° Art aux oeuvres contemporaines qu’elles ont inspirées.

Sa mère Matilde est new-yorkaise d’origine portoricaine, et son père Gérard est d’origine haïtienne. En septembre 1968 — il a sept ans —, Jean-Michel est percuté par une voiture alors qu’il joue dans la rue avec ses amis. Blessé au bras, il souffre aussi de lésions internes qui nécessitent l’ablation de la rate. Ses parents se séparent la même année.

Ses deux jeunes sœurs et lui partent vivre chez leur père pendant 5 ans, puis la famille déménage en 1974 à Porto Rico. Il abandonne l’école secondaire avant la fin de ses études, quitte la maison paternelle d’où il est banni définitivement et part s’installer avec des amis. Il subvient à ses besoins en vendant des T-shirts et des cartes postales de sa fabrication dans la rue, et en travaillant dans une boutique de vêtements. A’s, Arleen Schloss, New York City 1979. SAMO intrigue et finit par se faire une réputation dans le milieu artistique de l’East Village. Basquiat est invité à une émission de télévision de Glenn O’Brien, et un article lui est consacré en 1978 dans The Village Voice. Shannon Dawson, Michael Holman, Nick Taylor, Wayne Clifford et Vincent Gallo.

En 1980, il joue son propre rôle dans le film indépendant Downtown 81 d’Edo Bertoglio, écrit et produit par Glenn O’Brien. O’Brien présente Basquiat à Andy Warhol, avec qui il collaborera plus tard. Keith Haring, Andy Warhol et Robert Mapplethorpe. Artforum, propulsant la carrière de Basquiat. Annina Nosei organise la première exposition personnelle de Jean-Michel Basquiat à New York.

La galeriste Annina Nosei lui propose de s’installer dans le sous-sol de la galerie, le finance pour qu’il achète des toiles grand format, et organise sa première exposition personnelle. Basquiat quitte la Galerie Annina Nosei en mai 1982, après avoir passé un mois d’avril mouvementé à Los Angeles où il fait l’objet d’une exposition personnelle à la galerie Larry Gagosian. Bruno Bischofberger devient son marchand exclusif. Basquiat le charge de lui trouver une nouvelle galerie à New York. 23 ans le plus jeune artiste jamais exposé dans cette exposition. Au mois d’août, il loue un atelier appartenant à Andy Warhol. En novembre, sous la direction de Bruno Bischofberger, débutent  les collaborations  qui réunissent Jean-Michel Basquiat, Andy Warhol et Francesco Clemente.